Bratislava : renaissance virtuelle de la synagogue néologue

Synagogue néologue Bratislava

Retour à Bratislava pour mettre en avant un travail réalisé par Tachles TV. Il s’agit de la reconstruction virtuelle de la synagogue néologue et du quartier de Rybné Námestie (ou Place Poisson en français). Avant de vous plonger dans la visite en 3D du quartier et du bâtiment, remettons-nous dans le contexte.

Urbanisme et totalitarisme

La Slovaquie cultive un rapport intéressant avec ses anciennes synagogues. Le pays ne peut pas refaire le passé de l’Etat slovaque de 1939 (Etat fantoche et fasciste affilié au Troisième Reich) et de la Tchécoslovaquie devenue communiste à partir de 1948. Les conséquences sur la communauté juive locale et sur le patrimoine ont été forcément désastreuses, les communistes ayant eu à cœur de réduire le peu qu’il restait de la communauté juive survivante. Il en a résulté pour certains un mouvement de départ vers d’autres pays ou pour d’autres, une identité religieuse plus ou moins cachée. C’est à partir des années 2000 que la Slovaquie a cherché à valoriser son patrimoine de synagogues laissées à l’abandon pour la plupart. On l’a vu à Trnava, par exemple où les deux synagogues ont connu une nouvelle destinée, ou encore à Banská Štiavnica.

Revenons à la Tchécoslovaquie dans ses heures rouges. Malheureusement, les régimes totalitaires prennent souvent un malin plaisir à défigurer les villes. On le voit actuellement avec la municipalité fasciste de Paris, et Bratislava n’y a pas échappé sous le joug communiste. Un pan entier de la vieille ville et en particulier du quartier juif a été rasé. Celui-ci se trouvait entre les remparts et les contreforts du château. Quelques années après la synagogue orthodoxe (1961), la synagogue néologue en a fait les frais le 12 avril 1967. Cette synagogue était un édifice de style mauresque construit en 1893 alors que la communauté juive locale se scindait en deux courants. Un réformiste (néologue) et un autre, orthodoxe, suivant les enseignements du rabbin Chatam Sofer qui avait fondé une importante yeshiva. Par son architecture, la synagogue néologue évoquait la Grande Synagogue de Budapest, en réduction. Après la Seconde Guerre Mondiale, la synagogue avait perdu sa fonction première et servait essentiellement de lieu de stockage en vue d’un éventuel musée de la culture juive qui n’a jamais vu le jour, avant d’être utilisée par la télévision tchécoslovaque puis abandonnée.

Nous sommes le 12 avril 1969 et la construction du Nový Most (le pont surmonté du UFO) ainsi que de la bretelle d’accès a conduit à raser une grande partie de ce qui était entre les contreforts du château et les remparts… autrement dit, une bonne partie de l’ancien quartier juif, si vous avez suivi. Lorsque que l’on superpose la synagogue néologue avec le tracé de la route, on ne peut pas s’empêcher de penser que la destruction de cette dernière aurait pu être évitée. On pourrait supposer une volonté manifeste de raser le bâtiment. Après tout, Paris détruit bien ses fontaines et façades historiques, alors un tel acte n’aurait rien d’impensable dans un Bratislava communiste. Classé par la ville, la synagogue a été revendue à un entrepreneur afin de pouvoir être démolie. La Cathédrale Saint-Martin, à quelques mètres de là, a échappé à ce funeste sort, bien que détériorée par les vibrations engendrées par la rampe d’accès à la route. La restauration de la cathédrale a eu lieu en 1997.

Aujourd’hui, un monument rend hommage à la synagogue disparue, à l’endroit où elle se trouvait, tandis que la place dispose aussi d’une sculpture commémorant les déportations (visibles dans cet article). Quelques rares fragments de la synagogue, notamment les Tables de la Loi et des morceaux de vitraux, peuvent être observés dans la seule synagogue restante de Bratislava, rue Heydukova. Mais grâce au travail réalisé par Tachles TV nous pouvons nous projeter dans un Bratislava d’il y a 100 ans, où la vieille ville était plus vaste et où Rybné Námestie pouvait se vanter de disposer d’un bel édifice comme l’était cette synagogue néologue. A mettre en parallèle avec un pays qui détruit ses églises. Suivez mon regard.

La visite virtuelle est accessible à ce lien. Il est possible d’entrer dans le bâtiment et d’admirer son orgue. Si jamais vous parlez slovaque, ce podcast vous détaillera l’histoire du quartier et de la communauté juive de Bratislava dans les années 60.

Sources : Tachles TV, Dnes 24, Ilcham.sk, Synagogue.sk,

Published by eric92270

Citroéniste en Cadillac, fan des USA résolument attiré par ce qui se trouvait de l'autre côté du Rideau de Fer, je vous emmène en balade au pays du Kofola et dans les alentours.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create your website with WordPress.com
Get started
%d bloggers like this: